450 867-4367 info@tresl.org
Nouvelles :

À propos

Préambule

La TRESL est un lieu d’échange et de partage d’expériences, une organisation apprenante au service de ses membres et partenaires. La TRESL oriente les porteurs de projets d’économie sociale vers les ressources appropriées et appuie les efforts des acteurs de première ligne en matière de développement des entreprises d’économie sociale dans Lanaudière.

Qu’est-ce que la TRESL ?

La TRESL est un lieu de partage, un espace de concertation et d’actions qui réunit des représentants de tous les milieux.

La TRESL regroupe des membres issus d’une vingtaine de secteurs d’activités répartis dans tout Lanaudière. Treize d’entre eux sont représentés au conseil d’administration.

Les membres de soutien proviennent du secteur de l’éducation, du secteur syndical, des ministères impliqués dans le développement économique, territorial et social de la région, de représentants politiques lanaudois ainsi que des instances de développement local.

Qu’est-ce que fait la TRESL ?

La TRESL œuvre à la promotion de l’économie sociale et de ses membres, à la mise en réseau ainsi qu’au développement des compétences des entreprises d’économie sociale.

Les membres de la TRESL sont des entrepreneurs sociaux, des organisations dédiées à l’amélioration du milieu et de la qualité de vie des lanaudoises et lanaudois.

Ces entreprises proviennent de tous les secteurs d’activités et offrent des biens et services concrets.

Vision

Être un organisme autonome et reconnu comme un chef de file en matière de promotion et de valorisation de l’économie sociale dans le but d’en faire un modèle d’entreprenariat incontournable sous une perspective de développement durable dans Lanaudière.

Mission

Consolider et veiller à l’essor du réseau de l’économie sociale dans Lanaudière.

Mandats

  • Produire des études, émettre des avis, susciter des débats et organiser toutes autres activités de nature à promouvoir et soutenir l’économie sociale dans Lanaudière
  • Favoriser la concertation entre acteurs et intervenants locaux, supra-locaux et régionaux en économie sociale
  • Assumer une fonction conseil relativement à l’économie sociale auprès des ministères impliqués ainsi que des instances de développement local et régional de Lanaudière
  • Contribuer au développement d’une offre de formation et au transfert de l’innovation au sujet des divers enjeux liés àl’économie sociale
  • Collaborer au développement d’une relève entrepreneuriale en économie sociale
  • Participer au développement stratégique et à la consolidation de l’économie sociale

Orientations stratégiques

La TRESL est avant tout un lieu d’échanges et de partage. Dans cette optique, il est souhaitable de créer et de soutenir des réseaux d’entreprises et de partenaires de l’économie sociale, qui auront pour effet de vitaliser et de dynamiser la communauté.

En partageant les éléments d’innovation et en étant à l’écoute des besoins du milieu, la TRESL est proactive dans la mise en place de solutions créatives. De plus, elle se positionne en tant que carrefour incontournable entre les acteurs de l’économie sociale, en réseautant les organisations et en participant à l’effort de formation et de développement des compétences.

Tout en respectant ses valeurs et principes directeurs, la TRESL œuvre de concert et en complémentarité avec les partenaires du développement Lanaudois à la consolidation ainsi qu’à l’élargissement du réseau de l’économie sociale. C’est en appui aux intervenants de première ligne que la TRESL participe au soutien ainsi qu’au déploiement de l’économie sociale dans la région.

En savoir d’avantage

Qu’est-ce que l’économie sociale ?

Le concept d’économie sociale combine deux termes qui sont parfois mis en opposition :

« Économie » renvoie à la production concrète de biens ou de services ayant l’entreprise comme forme d’organisation et contribuant à une augmentation nette de la richesse collective.

« Sociale » réfère à la rentabilité sociale, et non purement économique de ses activités. Cette rentabilité s’évalue par la contribution au développement démocratique, par le soutien d’une citoyenneté active, par la promotion de valeurs et d’initiatives de prise en charge individuelle et collective. La rentabilité sociale contribue donc à l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être de la population, notamment par l’offre d’un plus grand nombre de services. Tout comme pour le secteur public et le secteur privé traditionnel, cette rentabilité sociale peut aussi être évaluée en fonction du nombre d’emplois créés.

Pris dans son ensemble, le domaine de l’économie sociale regroupe l’ensemble des activités et organismes issus de l’entrepreneuriat collectif qui s’ordonnent autour des principes et règles de fonctionnement suivants :

  • L’entreprise d’économie sociale a pour finalité de servir ses membres ou la collectivité plutôt que de simplement engendrer des profits et viser le rendement financier;
  • Elle a une autonomie de gestion par rapport à l’État;
  • Elle intègre dans ses statuts et ses façons de faire un processus de décision démocratique impliquant usagères et usagers, travailleuses et travailleurs;
  • Elle défend la primauté des personnes et du travail sur le capital dans la répartition de ses surplus et revenus;
  • Elle fonde ses activités sur les principes de la participation, de la prise en charge et de la responsabilité individuelle et collective.

Définition proposée par le Chantier de l’économie sociale qui a fait consensus au Sommet sur l’économie et l’emploi en octobre 1996 (extrait du rapport « Osons la solidarité »)

Qu’est-ce que c’est une entreprise d’économie sociale ?

Les entreprises d’économie sociale sont ancrées dans la collectivité et répondent aux besoins réels des gens qu’elles côtoient. Elles sont autonomes dans leur processus décisionnel et impliquent les membres, travailleurs et usagers dans la prise de décision.

La réalisation de la mission sociale de ces entreprises se réalise grâce à l’implication et la participation de la communauté. Les produits générés par les activités des entreprises d’économie sociale sont réinvestis soit dans la structure, dans la mission de l’entreprise ou dans la collectivité.

Des valeurs ajoutées pour Lanaudière

Les principes de l’économie sociale sont fondés sur des valeurs telles que la solidarité, la coopération, la transparence, l’équité et la démocratie. Les entreprises d’économie sociale, ce sont des gens au service des gens. Ce sont des organisations rentables et autonomes, qui participent à l’amélioration de nos collectivités.

La création de la richesse est leur outil de développement collectif et non pas une simple mesure de rendement ou encore le privilège de certains. L’économie sociale se retrouve dans toutes les sphères d’activités économiques et a un impact sur chaque individu dans une communauté.

Valeurs

Tout en assumant ses mandats, la TRESL maintient bien vivantes ses valeurs fondamentales de solidarité, de coopération, de démocratie, d’équité et de transparence, sur lesquels sont fondés les grands piliers de la définition de l’économie sociale.

Principes directeurs

À travers chacune de ses actions, la TRESL tient à toujours avoir en tête les principes suivants;

Développement d’une relève en économie sociale
L’engagement de la TRESL envers la jeunesse est inconditionnel. Elle y voit bien plus qu’une force vive, elle y voit des acteurs de changements. En incarnant le changement, le dynamisme, l’excellence tout en préservant ses valeurs fondamentales la TRESL cherche à interpeller les jeunes et à les faire porteurs de projets communs.

Expression d’une conscience environnementale
La TRESL est fière de s’appuyer sur des principes de développement durable et de consommation responsable par souci envers les générations présentes et futures et d’inciter ses membres et partenaires à poser des gestes concrets pour le maintient de notre milieu de vie.

Égalité des chances pour tous
Il est indispensable que les principes d’égalité et d’équité soient respectés dans notre société. La TRESL fait une référence directe à l’égalité des chances entre tous les humains indépendamment de leurs facteurs de diversité (genre, génération, culture, aptitudes physiques et intellectuelles…)