450 867-4367 info@tresl.org
Nouvelles :

Source: Alexandre Faucher
Hebdo Rive-Nord

LOGEMENT. Souhaitant démontrer toute l’importance des logements sociaux et communautaires, quatre organismes régionaux se sont alliés pour présenter six capsules vidéo représentant les belles histoires associées à des projets de Lanaudière.

La Table des partenaires du développement social de Lanaudière (TPDSL), la Table régionale de l’économie sociale de Lanaudière (TRESL), le Regroupement des organismes d’habitation communautaire de Lanaudière (ROHCL) et le Groupe d’aménagement de logements populaires de Lanaudière (GALOP) ont ainsi organisé une séance de visionnement le 21 novembre, pour exposer le résultat de ces capsules.

Dans la région, 39 205 ménages dépensent plus de 30 % de leurs revenus pour se loger. C’est pourquoi souligner l’impact positif des solutions alternatives qui s’offrent était important pour les différents intervenants.

«Montrer qu’on est capable de changer des vies, de faire des différences importantes, c’est qu’il faut retenir. Ce sont des investissements qui en valent la peine, ça été dit dans la soirée, pour chaque dollar investit dans de la construction comme ça, 2,30 $ reviennent dans l’économie locale et régionale», a commenté le directeur de la TRESL, Marc-André Brûlé, au terme de la soirée de visionnement.

Six cas bien différents

Réalisées par le cinéaste David Gascon, les six capsules ont permis d’explorer six projets bien différents, qui répondaient à divers besoins.

«C’est une opportunité unique. Quand on m’a contacté pour me confier les vidéos et le site web, je ne pouvais pas vraiment refuser. Je travaille dans le cinéma depuis 18 ans et quand on a quelque chose de plus gros que le contrat lui-même, c’est incroyable. J’ai eu la chance de rencontrer des gens exceptionnels», a résumé M. Gascon dans une allocution devant les 80 personnes réunies.

La première capsule présentée parlait de Liliana, qui a pu profiter du soutien de Propulsion. Grâce à l’aide qu’elle a reçue, celle-ci vit aujourd’hui dans un logement autonome, ce qui n’aurait peut-être jamais été possible sinon.

Les intervenants ont travaillé avec elle pour surmonter plusieurs craintes et réduire son anxiété.

«On voit l’importance de l’entraide, d’aider quelqu’un et de te laisser faire quand tu en as besoin. Ça montre aussi qu’il faut faire confiance aux gens parfois en regardant ce que ça va donner», a-t-elle mentionné après la diffusion de la vidéo la concernant.

La vidéo montrant Solange, 65 ans, résidente à la Symphonie du Boisé a quant à elle marqué le réalisateur.

Profitant d’un appartement bien grand et moins cher que ce qu’elle avait ailleurs, elle est aujourd’hui délivrée d’un stress financier important depuis qu’elle a mis les pieds dans ce logement communautaire.

«Je me suis aperçue que j’avais une place, une importance quelque part. Ça m’a donné de la dignité. Je ne pensais pas que la vidéo pouvait avoir autant d’importance dans la vie de quelqu’un, ni de la mienne. Ça m’a ouvert à la vie. J’étais déjà dynamique, mais là on dirait que j’ai une bombe aux fesses!», a imagé cette dernière.

Les autres capsules ont porté sur la coopérative Bellevue à Berthierville, d’un jeune couple devenu parents très tôt et qui ont bénéficié de l’aide du projet Jeunes Parents et des logements offrant les services adaptés à un maintien à domicile pour des personnes avec un handicap physique important proposé par l’organisme les Amandiers.

Le projet Défis-logis Lanaudière a fait l’objet d’une vidéo, qui permet à de jeunes adultes avec des déficiences intellectuelles légères ou moyennes de pouvoir vivre seuls en appartement, avec un encadrement.

lancement-entretoitetmoi-2

Pour visionner les capsules et en apprendre d’avantage, pour supporter le projet par l’action ou encore pour faire une donation au Fonds d’habitation Communautaire de Lanaudière, visitez le site www.entretoitetmoi.ca